Temoignages

Comment fidéliser les aides-soignantes et les infirmières en EHPAD ?

0 commentaire 09 octobre 2013

Le turnover d’aides-soignantes et d’infirmières dans les maisons de retraite est devenu un réel problème pour la qualité de la prise en charge et le principe de continuité des soins.

Les méthodes pour fidéliser le personnel sont différentes suivant les établissements et la personnalité de leur directeur mais des principes communs sont à respecter pour fidéliser le personnel.

Voici 6 conseils pour fidéliser le personnel :

1- L’organisation du travail : Un fort facteur d’attractivité

Le management, l’ambiance de l’équipe, l’organisation des soins et la diversification des tâches sont des éléments très importants à prendre en compte pour la fidélisation du personnel.

2- L’intérêt au travail : la formation et le management par l’apprentissage

L’intérêt au travail peut passer par l’apprentissage des métiers, le diplôme, ou encore en donnant une place forte à chaque personne dans l’établissement.
Les projets d’accompagnement personnalisé avec la désignation d’un référent sont aussi un bon moyen de diversifier l’activité et ainsi de fidéliser le personnel.

3- Construire des motivations : l’accompagnement des parcours

L’intérêt pour la relation avec les résidents et les familles, entrer dans une équipe de travail, se sentir utile et pouvoir enrichir des compétences au fur et à mesure des expériences participent à la création du projet professionnel. La formation complète cette progression. L’obtention du diplôme est souvent vécue comme une grande réussite.

4- La reconnaissance professionnelle : être considéré, être reconnu, être satisfait dans son travail

L’emploi de personnels non formés génère un processus de dévalorisation chez certains professionnels diplômés. Cela se passe comme si le diplôme ou les qualifications n’avaient plus de sens et n’étaient pas estimés à leur juste niveau.
Il est important de ne pas embaucher dans la mesure du possible des personnes non diplômées afin de ne pas dévaloriser le travail des autres personnels, ou bien de conduire ces personnes non diplômées vers une formation.

5- Des formations en interne régulières

Lorsque l’on interroge les aides-soignantes la plupart d’entre-elles évoquent l’importance des formations diplômantes mais pas seulement, les formations délivrées par des organismes extérieurs ou encore en interne par le médecin coordinateur, la psychologue ou l’infirmière coordinatrice sont tout aussi importantes. L’importance de ces formations en interne est souvent sous-estimée par la direction. Pourtant une formation sur la manutention effectuée par un kinésithérapeute gracieusement ne coûte rien à l’établissement et apporte beaucoup à la satisfaction du personnel.

6- Des effectifs au complet et une bonne ambiance de travail

Les absences à répétition non remplacées épuisent les équipes qui à leur tour auront tendance à laisser tomber l’équipe sans prévenir.
Il est important qu’il y ait une bonne ambiance dans l’équipe et une réelle solidarité.

« C’est un travail dur » explique Estelle, « et c’est l’ambiance qui nous faite tenir. De plus, nous savons que si une personne n’est pas remplacée c’est que la directrice n’a trouvé personne car ce n’est pas la politique de l’établissement de ne pas remplacer. » ajoute t-elle.

Encourager, former, valoriser, et intéresser sont dont les maîtres mots pour fidéliser le personnel.

Partagez votre avis

Laissez un commentaire

Qui sont les Papy Boomers ?

Le site les papy-boomers est né de la volonté d’une jeune directrice de maison de retraite Alexandra Rossignol de lever les tabous sur les établissements accueillants les personnes âgées.

Son but est de partager des expériences vécues dans nos établissements au jour le jour.

Rejoignez-nous sur Facebook !

Suivez-nous sur Twitter !

© 2017 Nos Papy Boomers. Motorisé par WordPress. et rédigé par Alexandra Rossignol