Sante

Prévenir les déficiences sensorielles des personnes âgées

0 commentaire 02 juin 2014

Les organes des sens se détériorent avec l’âge de façon variable selon les individus.

Il est nécessaire de lutter contre ces déficiences sensorielles au plus tôt.

Le diagnostic et la prise en charge des déficits sensoriels passent par le recours aux spécialistes : ophtalmologues, orl, dentistes, … Il est impossible d’organiser des consultations à domicile ou dans les EHPAD même si certains spécialistes commencent à se déplacer pour effectuer certaines actions : évaluation de l’acuité visuelle, correction des verres, réparation de lunettes (opticiens), entretien des prothèses dentaires (prothésistes dentaires), entretien et réglage des appareils auditifs  (audioprothésistes).

Se pose alors le problème du moyen de transport utilisé pour se rendre chez le spécialiste. car les frais de transports ne sont plus pris en charge, et une fois sur place l’accessibilité des cabinets est parfois difficile.

La personne âgée doit le plus souvent être accompagnée par un proche dans sa démarche, d’autant plus s’il présente des troubles cognitifs qui rendent difficile le consentement aux soins et l’étude des devis en cas d’appareillage…

Une étude américaine de 2007 expose les résultats d’un dépistage systématique des troubles de la vue de 380 résidents en EHPAD. Dans cette étude plus d’un patient sur 2 a un trouble de la vision qui pourrait être amélioré par le port de verres correcteurs et/ou la chirurgie de la cataracte. Owsley et al., les rédacteurs du rapport, estiment que la baisse d’acuité visuelle est 3 à 15 fois plus fréquente en EHPAD que dans la population générale du même âge.  Ce fort pourcentage s’explique par le fait que la baisse de l’acuité visuelle est un facteur d’institutionnalisation mais aussi parce que le patient polypathologique est sous-traité.

Ces données encouragent donc à un dépistage systématique d’autant que le bénéfice des actions de correction est certain.

Ainsi une autre étude de ces mêmes auteurs évalue l’impact de la chirurgie de la cataracte chez 30 patients de 81 ans. L’étude met en évidence une amélioration de la qualité de vie pour les actes de la vie quotidienne impliquant fortement la vue telle que la lecture ou la télévision, mais également une amélioration des interactions sociales. Par contre il n’est pas mis en évidence de diminution de la dépression.

Partagez votre avis

Laissez un commentaire

Qui sont les Papy Boomers ?

Le site les papy-boomers est né de la volonté d’une jeune directrice de maison de retraite Alexandra Rossignol de lever les tabous sur les établissements accueillants les personnes âgées.

Son but est de partager des expériences vécues dans nos établissements au jour le jour.

Rejoignez-nous sur Facebook !

Suivez-nous sur Twitter !

© 2017 Nos Papy Boomers. Motorisé par WordPress. et rédigé par Alexandra Rossignol