Sante

Le bien vieillir selon les spécialistes internationaux

0 commentaire 02 avril 2014

Au niveau international, la question du « Bien vieillir » se définit selon une approche globale de la santé qui comprend un certain nombre de caractéristiques.

Deux thèses viennent se compléter.

  • Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, il existe trois 4 axes à explorer :

Le développement de stratégies de prévention des complications des maladies chroniques: hypertension, troubles sensoriels, perte de l’équilibre…
L’adoption de comportements favorables à la santé: activités physiques et sportives, nutrition…
L’amélioration de l’environnement individuel et collectif et de la qualité de vie de la personne âgée: logement, aides techniques, aménagement de la cité…
Le renforcement du rôle social des seniors à travers leur participation à la vie sociale, culturelle, artistique, la consolidation des liens entre génération et la promotion de la solidarité intergénérationnelle.

Si ces quatre recommandations étaient appliquées le bien vieillir ne serait plus un problème.

  • Selon Rowe et Kahn, auteurs anglophones, le bien vieillir est un état, une condition objective et mesurable à un moment donné, un état meilleur que celui du vieillissement normal. Le bien vieillir inclut alors trois composantes principales et interreliées :

– l’absence de maladies ou de facteurs de risque
– un niveau de fonctionnement physique et cognitif élevé
– une vie active sur les plans occupationnel et social.

Les études menées dans le contexte de ce modèle associent le bien vieillir à une variété de facteurs : biologiques, sociodémographiques, psychologiques, comportementaux et relationnels.

Il est établi aujourd’hui que les maladies chroniques (arthrose, maladies cardiovasculaires…) et les déficiences sensorielles et cognitives (troubles de la vue et de l’audition, pertes de mémoire…) augmentent avec l’âge, ce qui est vrai aussi des risques de polypathologie.
La douleur constitue un symptôme fréquent encore souvent sous-estimé et fortement intriqué dans un contexte de polypathologie qui a pour conséquence une augmentation du recours aux soins et de la consommation médicamenteuse.
Ces différentes pathologies doivent être traitées le plus rapidement possible pour favoriser le bien vieillir!

Partagez votre avis

Laissez un commentaire

Qui sont les Papy Boomers ?

Le site les papy-boomers est né de la volonté d’une jeune directrice de maison de retraite Alexandra Rossignol de lever les tabous sur les établissements accueillants les personnes âgées.

Son but est de partager des expériences vécues dans nos établissements au jour le jour.

Rejoignez-nous sur Facebook !

Suivez-nous sur Twitter !

© 2017 Nos Papy Boomers. Motorisé par WordPress. et rédigé par Alexandra Rossignol