Maisons de retraite

L’adaptation de la méthode Montessori aux personnes âgées

4 commentaires 15 mai 2013

La méthode montessori n’est en réalité ni une méthode, ni une technique, c’est avant tout une philosophie qui consiste à combattre la stigmatisation et à réhabiliter la personne.

D’abord utilisée chez l’enfant la méthode Montessori a été adaptée aux personnes âgées présentant des troubles notamment liés à la maladie d’Alzheimer.

Qu’est-ce que la méthode Montessori ?

Initialement cette méthode a été pensée pour des enfants présentant un retard mental, ensuite elle a été étendue à tous les enfants pour l’ouverture des écoles Montessori.

Maria MONTESSORI, première femme médecin Italienne, a d’abord travaillé en psychiatrie auprès d’enfants atteints de débilité mentale. Après une observation très fine, elle eu l’intuition que le problème était moins d’ordre médical que pédagogique. Les enfants n’avaient aucun jeu à leur disposition alors qu’ils avaient besoin d’action pour progresser, et d’utiliser leur mains pour développer leur intelligence.

La prise en charge de l’époque était exclusivement hospitalière. Les lieux de vie étaient donc vides et épurés, sans activité, une passivité ambiante laissant aux soignants et aux familles un sentiment d’attente presque mortel vis-à-vis de ces enfants, et un sentiment d’impuissance et d’usure des équipes.

Ce sentiment est similaire à celui de certains EHPAD actuellement, où le personnel travaille avec des personnes présentant des troubles cognitifs.

Il fallait donc mettre en œuvre une approche pédagogique différente : « Parler moins, démontrer plus » afin de viser l’autonomisation de la personne et l’aider à continuer à faire des activités.

Un principe très important pour arriver à ce résultat est l’adaptation de l’environnement physique de la personne, tout en maintenant un sentiment de liberté et de plaisir.

Un neuropsychologue américain, le Professeur CAMP, a repris l’approche de Maria MONTESSORI dans les EHPAD.
Et cela a été très facile car les capacités utilisées par les enfants pour faire les activités initiées par Maria Montessori, sont les mêmes que celles préservées, on le sait aujourd’hui, dans la maladie d’Alzheimer : la mémoire procédurale et la mémoire émotionnelle.

C’est pourquoi dans de nombreux EHPAD aujourd’hui est utilisée la méthode Montessori afin de favoriser et conserver l’autonomie.

Votre commentaire

4 commentaires

  1. Anne-Marie dit :

    Je me suis occupée de ma belle-mère qui souffrait de démence sénile et sans aucune aide j’ai mis au point une méthode personnele qui consiste à faire resurgir les émotions et les gestes d’autrefois. Elle avait fait 11 ans de piano dans saz jeunesse et n’avait plus retouché à cet instrument pendant 60 ans. J’ai acheté un synthétiseur et elle a retrouvé les gestes et son solfège endormi s’est réveillé!!!je lui ai fait faire du cvrochetet jusqu’au jour de sa mort elle’ en a fait. Il fallait lui commencer l’ouvrage mais après cela allait tout seul!!elle a fait moult dessus-de lit… les cartes aussi je lui faiait faire des réussites on se promenait et on regardait les photos de sa jeunesse. De plus j’avais instauré un cahier sorte de main courante qui servait de communication avec toutes les personnes qui passaient et je lui faisait lire ensite. Il faut surtout apaiser l’angoisse…je lui téléphonais chaque jour car elle vivait dans une résidence de foyer logement où pas grand chose n’était fait. Voilà mon expérience

  2. Anne-Marie dit :

    Je me suis occupée de ma belle-mère qui souffrait de démence sénile et sans aucune aide j’ai mis au point une méthode personnelle qui consiste à faire resurgir les émotions et les gestes d’autrefois. Elle avait fait 11 ans de piano dans saz jeunesse et n’avait plus retouché à cet instrument pendant 60 ans. J’ai acheté un synthétiseur et elle a retrouvé les gestes et son solfège endormi s’est réveillé!!!je lui ai fait faire du cvrochetet jusqu’au jour de sa mort elle’ en a fait. Il fallait lui commencer l’ouvrage mais après cela allait tout seul!!elle a fait moult dessus-de lit… les cartes aussi je lui faiait faire des réussites on se promenait et on regardait les photos de sa jeunesse. De plus j’avais instauré un cahier sorte de main courante qui servait de communication avec toutes les personnes qui passaient et je lui faisait lire ensite. Il faut surtout apaiser l’angoisse…je lui téléphonais chaque jour car elle vivait dans une résidence de foyer logement où pas grand chose n’était fait. Voilà mon expérience

  3. Anne-Marie dit :

    Je me suis occupée de ma belle-mère qui souffrait de démence sénile et sans aucune aide j’ai mis au point une méthode personnelle qui consiste à faire resurgir les émotions et les gestes d’autrefois. Elle avait fait 11 ans de piano dans sa jeunesse et n’avait plus retouché à cet instrument pendant 60 ans. J’ai acheté un synthétiseur et elle a retrouvé les gestes et son solfège endormi s’est réveillé!!!je lui ai fait faire du crochet et jusqu’au jour de sa mort elle’ en a fait. Il fallait lui commencer l’ouvrage mais après cela allait tout seul!!elle a fait moult dessus-de lit… les cartes aussi je lui faiait faire des réussites on se promenait et on regardait les photos de sa jeunesse. De plus j’avais instauré un cahier sorte de main courante qui servait de communication avec toutes les personnes qui passaient et je lui faisait lire ensuite. Il faut surtout apaiser l’angoisse…je lui téléphonais chaque jour car elle vivait dans une résidence de foyer logement où pas grand chose n’était fait. Voilà mon expérience

  4. vividejuin dit :

    Bonjour, En effet, je m’occupe actuellement d’une personne en maison de retraite et j’adhère à l’idée qu’il faut proposer d’avantage d’activités où l’action est sollicitée que la parole et la communication. Les personnes âgées sont souvent malentendantes et ont du mal à se concentrer sur l’oral. Je constate en général que le handicap n’est pas pris en compte. S’agit-il d’un déni ? Merci pour cet article.


Partagez votre avis

Laissez un commentaire

Qui sont les Papy Boomers ?

Le site les papy-boomers est né de la volonté d’une jeune directrice de maison de retraite Alexandra Rossignol de lever les tabous sur les établissements accueillants les personnes âgées.

Son but est de partager des expériences vécues dans nos établissements au jour le jour.

Rejoignez-nous sur Facebook !

Suivez-nous sur Twitter !

© 2017 Nos Papy Boomers. Motorisé par WordPress. et rédigé par Alexandra Rossignol