INSOLITE

Alain, 68 ans : « J’ai décidé de vivre dans un tipi »

4 commentaires 12 février 2013

En Normandie, au sein d’un petit village de l’Eure, Alain Legris, dit Loup gris, a planté son tipi pour vivre comme un véritable Indien.

Alain Legris était connu pour avoir longtemps organisé le festival Western, Country et Rock’n’Roll de Triqueville.
Depuis quelques années il a décidé de s’installer dans un tipi au fin fond de la campagne Normande.

“J’en ai eu assez de faire le zouave devant les autres. J’avais l’impression de jouer un rôle. Alors j’ai tout arrêté pour me consacrer à ma propre vie et être réellement ce que j’ai toujours été”, confie t-il au journaliste du Figaro dans une interview.

Aujourd’hui, Loup Gris vit une sorte de retraite paisible, en vivant avec sa femme Perle Bleue des produits de leur ferme.

Déjà enfant il rêvait de grands espaces et imaginait vivre au milieu des bois, libre comme ces farouches guerriers qu’il voyait au cinéma dans les premiers westerns. Mais il n’en parlait à personne, « Qui aurait pris au sérieux quelqu’un qui se voyait comme un Indien? »

A l’adolescence, il décide de rejoindre l’entreprise de ses parents et de prendre la route. C’est à cette époque qu’il apprendra le métier de cascadeur. Au fil des spectacles il a développé ses compétences et a repoussé de plus en plus ses limites.
C’est comme ça qu’il a été amené à jouer les cascades dans le film « Le train » en 1963.
C’est sur ce tournage qu’il a rencontré, Denise, qui partage toujours sa vie et sa passion pour le monde des Indiens après plus de quarante-sept ans de mariage.

 » Quand je me peins le visage, je fais le vide dans ma tête. Je plonge mes mains dans les couleurs et laisse mon esprit me guider « 

A son retour de la guerre il décide de monter son propre spectacle. Les débuts sont difficiles mais à la fin des années 70, le succès tant attendu arrive enfin. Alain pulvérise le record de vitesse et de distance sur deux roues. A l’époque il participe à de nombreuses émissions T.V.
Ils vivent comme cela quelques années, mais en 1988 épuisés, ils projettent de partir vivre aux États-Unis.
Et c’est en 1992 que toute la famille quitte définitivement la France pour s’installer en Floride, non loin de la réserve des Indiens séminoles. Leur aventure américaine dure près de dix ans.

«Aux États-Unis, je me suis tenu à carreau, raconte Loup gris. Je ne me suis pas déguisé en Indien, mais je me suis imprégné de la culture américaine. J’ai rencontré des gens formidables. » raconte t-il au journaliste du figaro.

A leur retour en 2001, Alain Legris et sa femme décident de s’installer en Normandie. Dès son arrivée sa crête et ses tenues indiennes effrayent les habitants du village, qui signent une pétition pour chasser cet original. Mais, peu à peu, la famille arrive à s’intégrer en organisant des fêtes western où se croisent Cow-boys et Indiens d’adoption venus de toute la France.

Aujourd’hui Alain a arrêté tout se remue ménage. Âgé de 68 ans il vit avec Denise alias Perle bleue. Depuis qu’il ne se donne plus en spectacle, Loup gris semble avoir trouvé la paix. Dans son tipi, l’Indien normand vit à son rythme, en accord avec lui-même.

La maison de retraite, il n’y pense pas. Un tipi et c’est parti.

Votre commentaire

4 commentaires

  1. tony dit :

    Pour moi tu nest pas estravagant tu vie comme tu le veu pour moi sest super et comme on dit laisse parler les gens

  2. nono dit :

    grace a danny je vous connais un peu mieux j espere que la plantation des pêchers va reussir pour la photo a la batterie c est rate une prochaine fois peu etre bisous a tous les deux

  3. bruno dit :

    Bonjour Legris , nous nous connaissons car je fais partie de la famille des cascadeurs des années 70 ….
    je lis ( à son retour de la guerre il décide de monter son propre spectacle )
    de quelle guerre tu parles ?
    je comprend que tu as du effrayer les Normands quand tu es arrivé avec ton tipi ah!ah!ah!
    un indien avec des idées d’extrême droite , ce n’est pas banal ça
    sacré Alain ! je te souhaite une longue vie et une bonne santé ainsi qu’à tous tes proches hug!!!

  4. Pour aller plus loin et s’imprégner de la culture et philosophie
    Des premiers habitants d’Amérique do nord…il faut se procurer.. »Pieds nus sur la terre sacrée »… belles paroles de sagesse….se familiarser avec l’art sacree ..millénaire..provenant de la nature mère « patchamama »
    Du Kanada,…Hochelaga….,Kebec Jocelyn-charles Beauvais-Langlois… »Tout homme est un morceau de continent…une portion du grand tout »


Partagez votre avis

Laissez un commentaire

Qui sont les Papy Boomers ?

Le site les papy-boomers est né de la volonté d’une jeune directrice de maison de retraite Alexandra Rossignol de lever les tabous sur les établissements accueillants les personnes âgées.

Son but est de partager des expériences vécues dans nos établissements au jour le jour.

Rejoignez-nous sur Facebook !

Suivez-nous sur Twitter !

© 2017 Nos Papy Boomers. Motorisé par WordPress. et rédigé par Alexandra Rossignol