ACTUALITES

Vieillissement : Comment apprivoiser son nouveau corps ?

0 commentaire 28 janvier 2014

La vieillesse, elle arrive sans prévenir. Un jour nous sommes dans le jardin à jouer avec nos petits-enfants et le lendemain c’est la chute ou l’annonce d’une maladie invalidante.

Ce jour-là, nous réalisons que notre visage a changé, que les cheveux blancs ont pris possession de notre crâne, que les gens se lèvent dans le bus pour nous laisser leur place et là des questions s’imposent à nous : « Mais qui est cet homme ? », “Suis-je encore le même à l’intérieur de moi ?”…

Sachez que l’on peut-être vieux et ridé mais radieux, d’ailleurs sachez que les jeunes envient vos rides qui sont marque de sagesse.

Pour certains, le passage à la vieillesse est brutal, lors d’une maladie invalidante ou d’une chute.

Pour d’autres, c’est très progressif. Les soucis de santé se multiplient et obligent à changer de rythme. Les pauses deviennent nécessaires pour se recentrer sur son corps, rassembler une énergie plus rare, plus précieuse.

Lorsque la perte d’autonomie est progressive elle est souvent mieux vécue par les personnes car elle se trouve compensée par d’autres petits plaisirs comme les petits-enfants et le plaisir de prendre son temps et de profiter.

« Depuis que je suis retraitée je prends le temps de savourer les petits bonheurs simples de la vie. Je prends le temps de savourer un bon gâteau ou encore de me promener en forêt, choses que je ne faisais pas à 30 ans. » , confie Michelle, 70 ans.

Musique, lecture, promenades en pleine nature, moments passés avec des amis… Le vieillissement peut être une expérience féconde. Sans déni ni renoncement, vieillir est l’occasion d’un nouveau rapport à soi, plus serein et plus libre.

Cette étape est cependant celle des nécessaires réajustements : prévoir davantage de temps pour effectuer un trajet, rechercher des vêtements et des chaussures plus confortables sans perdre sa coquetterie, pallier les oublis de plus en plus fréquents. Elle est aussi celle des découvertes et de la créativité.

Avec l’âge, c’est un nouveau corps qui nous arrive, qu’il faut apprivoiser et parvenir à aimer.

« La vieillesse est un moment paradoxal où l’on décline sur un plan extérieur et l’on progresse sur le plan intérieur, explique Bertrand Vergely, agrégé de philosophie. Comme pour le vin, le temps bonifie l’Homme. Il permet à nos qualités profondes d’émerger. Les personnes qui vieillissent bien ne sont pas obsédées par les inconvénients de l’âge. Elles ont comme principal souci de demeurer dans la vie et dans l’intelligence. Et elles en sont récompensées en faisant tous les jours des découvertes intellectuelles, affectives, sentimentales. Elles vivent. »

« La vie du désir n’a aucune raison de vieillir. » Philippe Sollers
Et n’oubliez pas : « Le bonheur supprime la vieillesse. » Franz Kafka

Partagez votre avis

Laissez un commentaire

Qui sont les Papy Boomers ?

Le site les papy-boomers est né de la volonté d’une jeune directrice de maison de retraite Alexandra Rossignol de lever les tabous sur les établissements accueillants les personnes âgées.

Son but est de partager des expériences vécues dans nos établissements au jour le jour.

Rejoignez-nous sur Facebook !

Suivez-nous sur Twitter !

© 2017 Nos Papy Boomers. Motorisé par WordPress. et rédigé par Alexandra Rossignol