ACTUALITES

Réforme de la dépendance : Michèle Delaunay répond aux journalistes du Monde

0 commentaire 20 août 2013

Dans une interview accordée au monde, Michèle Delaunay s’exprimait sur la future réforme de la dépendance qui devrait être prête (on croise les doigts) fin 2013.

En prenant en compte le contexte économique et les contraintes budgétaires qui pèsent sur la France, voici 5 points évoqués par Michèle Delaunay qui sont réalisables et feraient avancer les choses :

Les aidants

– Un guichet unique devrait être mis en place qui permettrait d’informer et d’orienter les familles donc de les soulager.
Cela permettra plus de fluidité et moins de stress pour les familles et la personne elle-même.

– Une reconnaissance pour les aidants qui pourraient ainsi aménager leurs temps de travail et obtenir des congés spécifiques.

Les assurances privées et assurances « dépendance »

Pour Michèle Delaunay « Il est temps pour la génération qui est la mienne de mesurer que la vieillesse va durer trente ans, voire davantage, et qu’il n’est pas illégitime qu’elle doive anticiper pour elle-même cette période de la vie. »

« Il n’y aura pas d’assurance obligatoire, mais on ne peut pas empêcher les Français qui le souhaitent d’y souscrire. En revanche, les contrats doivent être compréhensibles et équilibrés. Les assureurs doivent se pencher sur ces questions. »

La prévention

Mieux vaut prévenir que guérir, cela engage moins de temps et de personnel donc revient moins cher.

Pour Michèle Delaunay « La prévention est primordiale pour retarder la perte d’autonomie et donc au final pour réaliser des économies. »

« Surveiller les signes de dépression ou de fragilité, deux allers simples pour la perte d’autonomie, est aussi indispensable. Pour autant, il est aujourd’hui difficile de mesurer l’impact de cette prévention, en raison d’un manque de recul. »

L’adaptation des logements

« Transformer son logement au fur et à mesure permettra aux personnes de rester chez elles plus longtemps. Pour les baby-boomers, habitués aux dernières technologies, s’équiper en robotique, domotique, devrait être naturel, ce qui permettra de développer ce marché. Les Américains appellent cela la « silver-economy », qui croît de 15 % par an aux Etats-Unis. Nous allons chercher à bâtir une filière autour de ces technologies génératrice d’emplois. »

Orienter les aides vers ceux qui en ont le plus besoin

L’idée est de favoriser l’accessibilité des établissements à tous. Pour cela le gouvernement souhaite orienter davantage les aides publiques vers ceux qui en ont le plus besoin.

De plus les établissements seront incités à établir des partenariats afin de mutualiser leurs achats et ainsi réaliser des économies.
Dans la mesure du possible, il a été évoqué de diminuer le reste à charge supporté par les personnes dépendantes et leurs proches.

Partagez votre avis

Laissez un commentaire

Qui sont les Papy Boomers ?

Le site les papy-boomers est né de la volonté d’une jeune directrice de maison de retraite Alexandra Rossignol de lever les tabous sur les établissements accueillants les personnes âgées.

Son but est de partager des expériences vécues dans nos établissements au jour le jour.

Rejoignez-nous sur Facebook !

Suivez-nous sur Twitter !

© 2017 Nos Papy Boomers. Motorisé par WordPress. et rédigé par Alexandra Rossignol