ACTUALITES

Les systèmes de retraite en Europe: Des approches différentes

0 commentaire 18 mars 2014

L’assurance vieillesse propose des modalités d’organisation différentes selon les pays, le système de retraite étant le résultat d’une histoire, de traditions, de contextes institutionnels et politiques différents.

Les régimes de base en Europe ont pour point commun d’être financés en répartition et sous la responsabilité essentielle des pouvoirs publics et son traditionnellement distingués en deux catégories correspondant à deux zones géographiques :

– L’Europe du Nord (Danemark, Finlande, Suède), les Pays-Bas et le Royaume-Uni où sont versées des pensions forfaitaires à toutes les personnes âgées, sous condition de résidence et selon des formules qui prennent plus ou moins en compte les autres revenus de la personne ou du ménage. En tout état de cause, le montant de ces pensions est sans lien avec les revenus perçus au cours de la carrière professionnelle. Il s’agit des systèmes dits « beveridgiens ».

– Une Europe plus continentale (Allemagne, Autriche, France) où l’essentiel des pensions reçues par les retraités sont liées aux gains perçus pendant la période d’activité et ne sont soumis à aucune condition de ressources. Il s’agit de systèmes dits « bismarckiens ».

Dans l’Europe des vingt-sept, une autre forme d’organisation apparaît suite aux réformes engagées au début des années 90 par les pays d’Europe centrale et orientale en transition. Plusieurs de ces pays ont fait le choix de privatiser leurs régimes de sécurité sociale dans lesquels la retraite est financée principalement par des plans individuels en capitalisation obligatoires (Hongrie, Pologne, Bulgarie, …) en vue d’une pension qui dépendra du rendement des placements des cotisations obligatoires confiées à des opérateurs privés.

Depuis le Conseil européen de Lisbonne en mars 2000, les Etats membres s’engagent à remettre chaque année leurs rapports de stratégie nationale sur la protection sociale : c’est la méthode ouverte de coordination pilotée par les autorités communautaires afin de permettre aux Etats d’échanger sur les réformes engagées de leurs systèmes de retraite pour les rendre soutenables.

Les autorités communautaires en déduisent les grands axes stratégiques communs en matière de réformes des pensions : incitation à reculer l’âge de la retraite, maintien dans l’emploi des séniors et développement de dispositifs de retraite supplémentaire en capitalisation.

A savoir que les régimes de retraite obligatoire de base qui existent dans la plupart des pays et qui constituent l’essentiel des revenus des retraités ne sont pas remis en question.

Partagez votre avis

Laissez un commentaire

Qui sont les Papy Boomers ?

Le site les papy-boomers est né de la volonté d’une jeune directrice de maison de retraite Alexandra Rossignol de lever les tabous sur les établissements accueillants les personnes âgées.

Son but est de partager des expériences vécues dans nos établissements au jour le jour.

Rejoignez-nous sur Facebook !

Suivez-nous sur Twitter !

© 2017 Nos Papy Boomers. Motorisé par WordPress. et rédigé par Alexandra Rossignol